Mascarade des anciens éléves de l'Ikastola
Telesforo Monzon
Flasmoba
Eüskararen egüna

Bizi sinple bat/ Liginaga-Astüe 1937. urtean/Pastoralen gerla Urdiñarbe 1909-1912

Bizi sinple batPour commanderBizi sinple bat :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Prix: 12 €  + frais postaux
Directement : Sü Azia Maison du Patrimoine 64130 Mauléon Tél : 05 59 28 05 67

 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aitzina Pika axala 2.jpeg

Pour commanderLiginaga-Astüe 1937. urtean :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Prix: 12 €  + frais postaux
Directement : Sü Azia Maison du Patrimoine 64130 Mauléon Tél : 05 59 28 05 67
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pastoralen gerla
Pour commanderPastoralen gerla Urdiñarbe 1909-1912 :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Prix: 15 €  + frais postaux
Directement : Sü Azia Maison du Patrimoine 64130 Mauléon Tél : 05 59 28 05 67

Gerezien denboraL’année 2014 a été très productive en pastorales. Ce n’est pas une, ni deux, mais trois pastorales que nous avons vues.

Au printemps, nous avons eu Akitaniako Alienor (Aliénor d’Aquitaine) de Jean-Michel Bedaxagar à Mauléon, au début de l’été Gerezien denbora (Le temps des cerises) d’Itxaro Borda à Bayonne et enfin Petti Buhame (Pierre le bohémien) de Pierre-Paul Berçaits à Garindein. Mais même si cela peut surprendre, ce n’est pas la première année qu’il y a trois pastorales. En 1909, par exemple, il y avait eu Roland eta Abraham à Ordiarp et Les quatre fils d’Aymon à Menditte.

Deux mots au sujet de Gerezien denbora. Elle se présente comme une “pastorale post-industrielle” ou comme une “pastorale urbaine”. Jouée à Bayonne le 29 juin et à Itxassou le 20 juillet, l’auteure Itxaro Borda ne l’a pas écrite en dialecte souletin. Pourtant, elle respecte toutes les règles de la pastorale et, finalement, même si elle n’a pas été crée ni jouée en Soule, on peut dire que ce fût / c’est une véritable pastorale. Elle raconte une histoire d’amour au début du XXème siècle au milieu des luttes et des grèves des ouvriers des fonderies de Boucau.

Tout compte fait un beau travail.

xiberokobotzaekecoursmauleonXiberoan Euskaraz Bai Association pour la promotion du dialecte souletinEuskararen Erakunde Publikoa Office Public de la Langue BasqueEuskaltzaindia Académie basqueHerri alkargoaconseilgeneral

 

remerciements àiut